•  

    Risotto "primeur"


    Après mon passage hebdomadaire chez ma maraîchère préférée, je me suis retrouvée avec une belle variété de jeunes légumes (petits pois, asperges, navets). J'avais vraiment envie de tous les cuisiner en même temps pour profiter de toute leur saveur et vitamines. Et hop ! Un risotto printanier riche en goût et en couleurs dans lequel les navets sont glacés et simplement ajoutés sur le plat juste avant le service !

    Préparation : 35 minutes

    Pour 4 personnes :

    • 400 g de riz arborio
    • environ 500 ml de bouillon de volaille (en tablette ou poudre)
    • 150 ml de vin blanc sec
    • 50 g de beurre
    • 1 oignon émincé
    • une douzaine d’asperges violettes
    • 600g de petits pois frais
    • 6 petits navets nouveaux
    • 1 càs d’huile d’olive
    • 1 càs de sucre
    • 1 càs de vinaigre balsamique
    • 100 g de parmesan râpé
    • sel, poivre

     

    Ecosser les petits pois : 600 g de petits pois frais donneront à peu près une tasse de produit fini. Réserver.

    Couper la base dure des asperges. Jeter.

    Peler les asperges. Les détailler ensuite de manière à avoir d’un côté les pointes (sur environ 6 cm) et de l’autre côté, la tige que l’on incorporera mixée dans le risotto.

    Couper les navets en petits dés. Réserver.

    Faire cuire les petits pois à la vapeur avec les pointes d’asperges, jusqu’à ce qu’ils soient tendres (environ 8 minutes). Réserver.

    Dans le panier vapeur, remplacer les petits pois par les tiges d’asperges. Faire cuire une douzaine de minutes, puis mixer avec une louche de bouillon. Réserver.

    Dans le panier vapeur, remplacer les tiges d’asperges par les dés de navets. Cuire environ 8 minutes. Réserver.

    Faire fondre 30 g de beurre dans une cocotte et mettre l’oignon émincé à fondre. Lorsqu’il devient translucide et odorant, ajouter le riz. Bien mélanger et ajouter le vin blanc, le sel et le poivre.

    Remuer jusqu’à évaporation du vin blanc (1 minute).

    Ajouter la purée d’asperges mixées et remuer jusqu’à évaporation (1 minute).

    Ajouter ensuite du bouillon chaud, une louche à la fois, en attendant l’évaporation avant d’ajouter la louche suivante, tout en remuant. Compter une vingtaine de minutes de cuisson.

    10 minutes après avoir mis la première louche de bouillon, faire chauffer une poêle avec 1càs d’huile d’olive. Y déposer les dés de navets, ainsi que la cuillère à soupe de sucre et la cuillère à soupe de vinaigre balsamique. Saler et poivrer. Laisser caraméliser une dizaine de minutes à feu doux.

    Lorsque le riz est cuit, ajouter 20 g de beurre bien froid et100 g de parmesan râpé. Bien mélanger. Ajouter les petits pois, ainsi que les pointes d’asperges (vous pouvez aussi réserver ces dernières et les poser simplement sur le risotto pour ne pas les abîmer). Mélanger délicatement et laisser reposer 2 minutes à couvert, feu éteint avant de servir. Parsemer le risotto de dés de navets confits. Déguster sans attendre.


     Risotto "primeur" (version imprimable)

     

     


    1 commentaire
  •  

    Crème végétale noisette, chocolat


    Lorsque j'ai vu la recette de la Danette au chocolat maison de Bergamotte, je me devais de l'essayer. Il me restait une brique de Délice noisette Bjorg. J'ai donc adaptée la recette originale pour faire une "Danette" végétale.

    La réalisation de cette crème est tellement facile et rapide, que j'ai immédiatement testé la version au vrai lait de vache du blog Sucrissime (ici).

    Verdict : le goût noisette est très présent malgré la force du cacao dans la version végétale. Les enfants ont adoré la version lactée qui ressemble à s'y méprendre à de la Danette. A refaire, donc, sans hésiter !

     

    Préparation : 5 minutes

    Cuisson : environ 8 minutes.

    Pour 6 personnes :

    • 1/2 litre de délice noisette (ou du lait si vous préférez)
    • 25g de Maïzena
    • 50 g de cacao non sucré
    • 50 g de sucre (80 g si vous utilisez du lait, car le délice noisette est déjà sucré)

     

    Dans un blender, mixer le cacao, le sucre et le lait végétal.

    Verser ce mélange dans une casserole.

    Porter à ébullition sans cesser de fouetter. Retirer immédiatement le stade de l’ébullition atteint (dès que l’on voit apparaître les bulles !). A partir de ce stade, si vous attendez quelques secondes supplémentaires, la crème va vraiment s'épaissir. Vous pouvez donc ajuster la consistance de votre crème en fonction de vos goûts. Si vous voulez obtenir la consistance de la célèbre crème du commerce, stoppez la cuisson dès l'apparition des bulles.

    Verser dans un saladier. Laisser refroidir à température ambiante en fouettant de temps en temps pour éviter la formation d’une peau. Filmer au contact et réfrigérer au moins trois heures.

    Fouetter à nouveau et répartir dans des ramequins individuels.


     Crème noisette, chocolat végétale (version imprimable)

     



    votre commentaire
  • Fleischkiechle


    Je sais, c'est imprononçable...du moins pour celui qui n'est pas alsacien ! Si vous n'arriverez pas à prononcer "Fleischkiechle", vous arriverez à le faire, tellement la recette est simple.

    Il s'agit là d'un classique familial que je tiens de ma maman et que j'ai toujours fait "à la louche" en mettant un peu de ceci, un peu de cela.

    Voià, la recette est désormais gravée dans le disque dur d'un ordinateur...perennité assurée.

     

    Préparation : 10 minutes

    Cuisson : 8 minutes

    Pour 4 personnes (2 adultes, 2 enfants) :

    • 300 g de boeuf hâché
    • 1 oeuf
    • 40 g de chapelure
    • 1/4 càc de curry en poudre
    • 1/2 càc de paprika
    • 1/4 de càc de poudre d’ail
    • 1 càc de persil hâché
    • 1/2 càc de sel
    • poivre du moulin

     

    Fleischkiechle



    Mélanger tous les ingrédients dans un bol avec les mains.

    Former environ 6 galettes.

    Faire cuire les Fleischkiechle à la poêle sur feu moyen (environ 4 minutes de chaque côté).

    Servir avec une purée de pommes de terres et une salade verte.


     Fleischkiechle (version imprimable)

     



    4 commentaires
  • Blondies à la pâte de speculoos


    Maintenant que vous savez faire la pâte de speculoos maison, voici comment vous pourrez l'utiliser !

    Je m'excuse auprès de celles et ceux qui font des efforts pour garder la ligne ...fuyez ! N'en lisez pas plus, car cette recette risque de vous faire craquer.

    Ces blondies contiennent le juste équilibre de craquant, de moelleux et de "chewy, gooey" (c'est à dire caoutchouteux et un peu collant comme un caramel mou) !


    Préparation : 15 minutes

    Pour un carré à entremets de 17 x 17 cm :

    • 150 g de cassonade
    • 45 ml d’huile neutre
    • 80 g de pâte de speculoos
    • 125 g de farine
    • 1/2 càc de levure chimique
    • 1/4 càc de sel
    • 1 oeuf
    • 1/2 càc d’extrait de vanille liquide
    • 80 g de chocolat noir cassé en petits morceaux (ou pépites de chocolat)


    Préchauffer le four à 180°. 

    Bien graisser les bords du carré à entremets et le poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

    Mettre l’huile, la pâte de speculoos et la cassonade dans une casserole et chauffer à feu doux. Mélanger jusqu’à obtention d’un appareil souple (quelques minutes suffisent ; attention, la pâte peut vite accrocher au fond de la casserole !). Laisser refroidir. 

    Vous pouvez vous passer de cette étape de «réchauffage» si votre pâte de speculoos est suffisamment souple (à température ambiante - si vous venez juste de la réaliser par ex) ; dans ce cas, il vous suffira simplement de mélanger la pâte avec l’huile et le sucre.

    Dans un bol, mélanger la farine, la levure et le sel.

    Incorporer l’oeuf et l’extrait de vanille dans le mélange sucre-speculoos. Ajouter les ingrédients secs et mélanger. Ajouter le chocolat en morceaux.

    Etaler l’appareil dans le carré à entremets à l’aide d’une cuillère.

    Cuire 20 à 25 minutes jusqu’à ce que les bords commencent à brunir. Les amateurs de pâte peu cuite laisseront 20 minutes (mais là encore, tout dépend de votre four).

    Laisser tiédir dans le moule, puis couper en carrés.

    Déguster tiède ou complètement refroidi (les blondies sont froids sur la première photo, tièdes ci-dessous).


    Blondies à la pâte de speculoos


    Selon une idée de Rachel, "The Traveling Spoon" - Chewy Biscoff Blondies



     Blondies à la pâte de speculoos (version imprimable)




    votre commentaire
  • Pâte de speculoos maison


    J'en avais bien entendu parler de cette fameuse pâte, sans jamais l'avoir goûtée. Je me disais : "si c'est comme le Nutella (que je boycotte désormais, huile de palme oblige), je ne dois pas l'essayer, sinon je suis fichue" !

    La curiosité étant un vilain défaut, surtout la mienne, j'ai craqué...et j'ai bien fait ! Cette pâte est délicieuse aussi bien à la petite cuillère, que sur les tartines. 

    Gardez-en un peu, car je vous réserve une excellente recette de blondies à la pâte de speculoos !


    Préparation : 10 minutes

    Pour un pot :

    • 300 ml de lait concentré sucré (soit une boîte de 397g net)
    • 200 g de speculoos
    • 110 g de beurre
    • 30 ml de jus de citron
    • 15 ml d’huile neutre
    • 1 feuille de gelatine


    Faire tremper 10 min la feuille de gélatine dans de l'eau froide. 

    Réduire les biscuits en poudre à l’aide d’un robot. Ajouter le lait concentré sucré et mixer à nouveau.

    Faire fondre le beurre au micro-ondes ; y incorporer l’huile.

    Verser la matière grasse en mince filet dans la pâte de speculoos, tout en continuant à mixer.

    Faire chauffer le jus de citron au micro-ondes pendant 50 secondes et ajouter la gélatine ramollie et égouttée.

    Incorporer le citron/gelatine dans la préparation et mixer une dernière fois.

    Mettre en pot et garder au frigo. 


    Source : Micky (Au Jardin des Délices) - recette adaptée.



     Pâte de speculoos maison (version imprimable)

     



    3 commentaires