• Tapenade


    Dans la toute nouvelle série "A l'heure de l'apéritif", voici la tapenade. Cette dernière a été réalisée avec un mélange d'olives vertes et noire à parts égales. Vous pouvez adapter la recette en fonction de vos goûts et/ou de la couleur désirée en utilisant uniquement des olives noires ou vertes.

    L'ajoût d'huile d'olive est très limité dans cette recette (seulement 5 cl) ; l'objectif était d'obtenir une véritable pommade crémeuse mais non huileuse. Ce résultat ne pourra être obtenu que si vous avez un blender suffisamment puissant (..sinon, il vous faudra ajouter de l'huile).

    Préparation : 10 minutes 

    Pour 6 personnes :

    • 150g d’olives vertes dénoyautées
    • 150g d’olives noires dénoyautées

    ou 300g d’olives noires (ou vertes)

    • 4 filets d’anchois à l’huile d’olive
    • 15 câpres
    • 1 càc de moutarde à l’ancienne (rase)
    • 3 tours de poivre du moulin
    • 50 ml d’huile d’olive

     TapenadeTapenadeTapenade










    Mettre tous les ingrédients dans la cuve d’un blender. Mixer jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

    Si votre mixer manque de puissance, ne pas hésiter à ajouter de l’huile d’olive pour obtenir la consistance de pommade souhaitée (certaines recettes recommandent jusqu’à trois fois plus d’huile d’olive par rapport à la quantité d’olives donnée ici).

    Servir avec une baguette aux céréales découpée en fines tranches.


    Tapenade


     Tapenade (version imprimable)



    6 commentaires
  • Caviar d'aubergine


    En cette fin d'année 2011, je vous propose une nouvelle rubrique d'articles dédiée à l'apéritif. Et pour commencer, un caviar d'aubergine réalisé en 10 minutes chrono. Délicieux sur des tranches de pain de campagne grillées.

    Pour un pot de 200g de produit fini :

    Préparation : 10 minutes

    Cuisson : 45 minutes

    • 1 aubergine moyenne
    • 2 càs d’huile d’olive
    • 1 gousse d’ail dégermée
    • 1 càs de jus de citron
    • 150 g de gros sel de cuisine
    • 3 tours de poivre noir du moulin
    • 1/4 de càc de sel fin 

    Caviar d'aubergineCaviar d'aubergineCaviar d'aubergine










    Laver et essuyer l’aubergine. La piquer avec une fourchette sur toute la surface.

    La poser dans un plat allant au four sur un lit de gros sel (pour absorber l’humidité).

    Enfourner à 180° pour 45 minutes.

    L’aubergine est prête lorsque sa peau est plissée. Laisser légèrement refroidir.

    Réduire la gousse d’ail en purée à l’aide d’un presse-ail, ou d’une râpe microplane, au-dessus du blender. 

    Ajouter le jus de citron, le poivre et le sel.

    Couper l’aubergine en deux dans le sens de la longueur et la vider à l’aide d’une petite cuillère. Transférer dans le blender. Mixer jusqu’à obtenir un mélange homogène. 

    Réserver au frais jusqu’au moment de servir. Parsemer d’olives noires émincées finement.

     

    Caviar d'aubergine


     Caviar d'aubergine (version imprimable)

     

    Grâce à vos votes au concours Marie-Claire idées, Ratatouillette a franchi le cap des 400 points et continue de grimper. Merci à tous !!!



    1 commentaire
  • Charlotte poire-chocolat


    Le coeur de cette jolie charlotte rose renferme une mousse au chocolat surmontée d'une crème de poire (dont vous pourrez voir la texture ici).

    La réalisation de ce dessert ne revêt aucune complexité particulière et le résultat visuel et gustatif est vraiment plaisant. Il suffira simplement de respecter le processus d'utilisation de l'agar agar (gelatine végétale en poudre à base d'algue totalement inodore).

    Préparation : 45 minutes

    Matériel : un cercle à pâtisserie ou un moule à manqué sans le fond de 23 cm de diamètre

    Pour 8 personnes :

    • environ 17 biscuits rosés de Reims

    Les poires au sirop (proportions pour 6 ; il vous en restera) :

    • 6 poires
    • 80 cl d’eau
    • 240 g de sucre
    • 2 càs d’extrait de vanille liquide
    • le zeste d’un citron bio

    La crème de poires :

    • 3 poires
    • 500 ml de sirop de poire
    • 400 ml de crème liquide froide
    • 3 càc d’agar agar en poudre (ou 4,5 feuilles de gelatine)

    La mousse au chocolat :

    • 2 jaunes d’oeufs
    • 200g de chocolat noir de couverture
    • 2 càs de sucre
    • 20 cl de crème liquide entière bien froide
    • 50 ml de sirop (prélevé des poires au sirop)
    • 1/2 càc d’agar agar (ou 2 feuilles de gelatine)

    Le décor :

    • 35 g de chocolat de couverture
    • 1/2 poire cuite coupée en lamelles

     Charlotte poire-chocolatCharlotte poire-chocolatCharlotte poire-chocolat

     











    Préparation des poires au sirop :

    Dans une casserole pouvant contenir toutes les poires, mettre l’eau ainsi que le sucre et le zeste de citron à bouillir.

    Laisser bouillir à découvert pendant la préparation des poires (environ 10 minutes). Peler les fruits, les découper en quartiers et enlever le coeur.

    Déposer les poires dans le sirop. Couvrir. Laisser mijoter environ 20 minutes. Lorsque les poires sont tendres (vérifier avec la pointe d’un couteau), ajouter les 2 càs d’extrait de vanille, puis stopper la cuisson. Laisser refroidir l’ensemble dans la casserole.

    Poser le cercle à pâtisserie sur le plat de service. Disposer les biscuits de Reims contre le cercle, côté sucré vers l’extérieur.

    Préparation de la mousse au chocolat :

    Mélanger rapidement au fouet les jaunes d’oeufs et le sucre.

    Monter la totalité de la crème liquide en chantilly (20 cl, + 20 cl) et prélever la moitié. Réserver au frais.

    Dans 50 ml du sirop des poires (froid!) délayer 1/2 càc d’agar agar. Porter à ébullition. Maintenir sur le feu 20 secondes tout en remuant et éteindre.

    Faire fondre le chocolat au bain marie.

    Ajouter l’agar agar au chocolat fondu puis verser ce mélange sur les oeufs battus. Bien mélanger et ajouter la crème montée en chantilly. Verser dans le fond du cercle.

    Préparation de la crème de poire :

    Dans une petite casserole, faire tomber en pluie la poudre d’agar agar dans le sirop tout en fouettant. Porter à ébullition. Compter 20 secondes à partir de l’ébullition et retirer du feu. Bien mélanger. 

    Préparer la suite pendant que le sirop tiédit.

    Verser les 400ml de crème liquide dans un blender. Mettre en marche et arrêter dès que les couteaux tournent dans le vide (lorsque la crème s’épaissit et se colle aux parois du blender).

    Ajouter les poires et mixer jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

    Lorsque la température du sirop est aux environs de 40° (si vous n’avez pas de thermomètre, lorsque vous ne vous brûlez plus les doigts, c’est ok!), l’ajouter au mélange précédant et mixer 2 secondes.

    Verser immédiatement dans le moule car la crème prend très vite en raison de la baisse brutale de température. 

    Mettre au frais pendant environ 4 heures.

    Ôter le cercle et procéder au décor.

    Faire fondre les 35 g de chocolat de couverture. Verser le chocolat dans un petit sac congélation. Couper un coin du sac de sorte à faire un tout petit trou. Dessiner des cercles façon gribouillis sur la mousse de poires. Déposer quelques lamelles de poires pour la décoration.

    Cintrer la charlotte à l’aide d’un ruban (facultatif...c’est uniquement pour le côté esthétique).

     

    Charlotte poire-chocolat

      

      Charlotte choco-poire version imprimable

     



    5 commentaires
  • Topinambours confits


    Je vous livre une petite idée de dernière minute pour accompagner votre foie gras...Juste pour changer du confit d'oignons ou du chutney de figues. La saveur des topinambours se marie parfaitement avec le foie gras.

    Préparation : 25 minutes

    Pour 6 personnes :

    • 1 kg de topinambours
    • 40 g de graisse de canard (j’ai utilisé la graisse extraite de la cuisson de la terrine de foie gras de Noël)
    • 2 càs de sucre
    • sel, poivre

     

    Topinambours confits


    Peler les topinambours (...c’est un peu long et fastidieux...) et les couper en cubes de 0,5 cm de côté.

    Faire fondre la graisse de canard dans deux poêles.

    Répartir les topinambours dans ces deux poêles ; le but est d’éviter que les légumes se chevauchent.

    Faire confire sur feu très doux à couvert pendant 50 minutes en remuant de temps en temps.

    Lorsque les topinambours sont tendres, ajouter une càs de sucre par poêlée (ou moins, voire pas du tout si vous n'êtes pas adepte du sucré-salé). Laisser caraméliser une dizaine de minutes à découvert.

    Servir chaud en accompagnement d’un foie gras.

    Ces légumes confits peuvent se préparer à l’avance et se réchauffer à la dernière minute.


    Topinambours confits

     Topinambours confits (version imprimable)

     



    2 commentaires
  • Bûche praliné, choco-caféiné

      

    Pas de chance cette année, je travaille à Noël. Je vais donc fêter dignement l'évènement un peu avant l'heure, ce soir même pour tout vous dire ! La bûche est prête, alors autant que vous puissiez en profiter ! Franchement, c'est une "tuerie". Enjoy !

    Préparation : 1 heure (sans compter les temps de repos)

    Pour 6 personnes :

    Feuilletine :

    • 50 g de chocolat noir de couverture
    • 200 g de pâte de pralin (voir ici pour la réalisation)
    • 50 g de crêpes dentelles ou gavottes

    Mousse au chocolat-café :

    • 200 g de chocolat noir de couverture
    • 3 oeufs
    • 70 ml d’eau
    • 1/2 càc d’agar agar (ou 2 feuilles de gelatine)
    • 3 càc bombées de café soluble
    • 200 ml de crème liquide bien froide

    Dacquoise praliné :

    • 1 blanc d’oeuf
    • 15 g de sucre
    • 30 g de pralin noisettes en poudre (voir recette ici)
    • 20 g de sucre glace

    Décor :

    • 100 ml de crème montée en chantilly
    • 50 g de chocolat noir de couverture

     

    La feuilletine :

    Préparer un moule à cake (19 cm de long : 6 cm de haut). Le chemiser de film alimentaire.

    Ecraser les crêpes dentelle à la main. Réserver.

    Faire fondre le chocolat au bain marie. Ajouter les crêpes dentelles, puis la pâte de pralin.

    Verser la préparation dans le fond du moule. Lisser. Laisser durcir au réfrigérateur.

     

    Bûche praliné, choco-caféiné

    Bûche praliné, choco-caféiné

     

    La mousse au chocolat-café :

    Lorsque la feuilletine est prise, la sortir du moule à cake et la réserver au frais. Utiliser ce même moule et le chemiser à nouveau de film alimentaire.

    Séparer les jaunes des blancs.

    Monter les blancs en neige. Réserver.

    Monter la crème liquide en chantilly. Réserver.

    Dans une petite casserole, verser l’eau, puis l’agar agar en pluie tout en fouettant. Porter à ébullition. Compter 20 secondes à partir de l’ébullition et retirer du feu. Ajouter le café soluble.

    Faire fondre le chocolat au bain-marie. Ajouter la préparation au café. L’incorporer aux blancs en neige. Ajouter les jaunes d’oeufs, puis la crème chantilly. Bien mélanger au fouet.

    Verser ce mélange dans le moule à cake filmé.

    Mettre au réfrigérateur. 30 minutes plus tard, déposer sur le dessus de la mousse, le rectangle de feuilletine en l’enfonçant un peu. Remettre au frais.

    Bûche praliné, choco-caféiné

     

    La dacquoise praliné :

    Monter le blanc en neige. Dès qu’il commence à mousser, ajouter le sucre.

    Mélanger la poudre de pralin avec le sucre glace et l’incorporer au blanc d’oeuf battu en neige.

    Mettre cette préparation dans une poche à douille (douille 8mm) et dessiner un rectangle de la dimension des côtés de la bûche en traçant des lignes verticales (le tout, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé). Garder les quelques grammes de pâte restante.

    Enfourner pour 15 minutes à 180°.

    Bien laisser refroidir la dacquoise puis la décoller avec précautions du papier.

    Bûche praliné, choco-caféiné

    Décor en chocolat :

    Faire fondre les 50 g de chocolat de couverture au bain marie. Sur une plaque recouverte d’une feuille silicone, laisser couler le chocolat (à l’aide d’une cuillère). Faire plusieurs flaques de diamètres différents et des lignes pour les deux extrémités de la bûche. Mettre au frais

    Dressage :

    Trois heures après avoir mis la mousse au frais, la démouler sur le plat de service. Coller les rectangles de dacquoise sur les côtés à l’aide de ce qu’il vous reste de pâte de dacquoise non cuite.

    Bûche praliné, choco-caféiné

    Disposer des flocons de chantilly sur le dessus de la bûche.

    Coller les cercles les uns sur les autres (le chocolat liquide vous servira de colle) pour former un petit arbre à mettre sur le dessus de la bûche.

    Coller le reste des décors en chocolat directement sur la mousse.

     

    Bûche praliné, choco-caféiné

     

      Bûche praliné, choco-caféiné (version imprimable)

     

     

     



     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires